IWEB RDC
Derniers posts
Suivez-nous:
28/07/2021
HomeAccueilA la uneSud-Kivu : des chambres de prière transformées en boucherie humaine !

Sud-Kivu : des chambres de prière transformées en boucherie humaine !

Par IWEBRDC

Le phénomène “Mujakazi” continue de produire ses effets dans les territoires de Kabare et de Kalehe. Dans le territoire de Kabare, une fillette de six ans a été tuée à l’arme blanche (machette) ce lundi 12 juillet 2021 au village Cibinda en groupement de Miti. Elle a été tuée dans une chambre de prière par un jeune garçon qui s’y trouvait aussi. Cette Chambre de prière vient d’être brûlée par la population en colère.

La victime répondait au nom de Kabika Namegabe. La société civile du territoire de Kabare alerte les autorités sur la réouverture des chambres de prière dans le territoire de Kabare et plus particulièrement dans les groupements de Bushwira et Miti.
Cette structure regrette et condamne avec force l’assassinat d’une fille mineure par un nommé Elia. Ce dernier vivait dans cette chambre de prière du “Mujakazi” Njerina.
“Plusieurs personnes ont été tuées et d’autres blessées à cause de ces “Bajakazi et Bajalume” ou faux prophètes qui trompent les gens et utilisent les magies”, déclare Emmanuel Bengehya, président de la société civile de Kabare.

Cette situation s’est produite ce lundi dans le territoire de Kabare, elle s’est également observée en territoire de Kalehe le dimanche 11 juillet 2021. Une femme de 44ans a été retrouvée morte dans une chambre de prière à Lushenyi, dans la localité de Cifunzi en groupement de Kalonge.

Signalons que cela fait plus d’une année que la société civile de Kabare alerte les autorités territoriales et provinciales ainsi que les services de sécurité sur la réouverture des chambres de prière et des maisons de tolérance dans certains groupements du territoire de Kabare.
La société civile de Kabare demande la fermeture sans délai de la chambre de prière du “Mujakazi” Njerina Kadera et d’autres se trouvant sur le territoire de Kabare, qui seraient entrain de recevoir des malades mentaux et autres en provenance des territoires de Walungu, Kalehe, Uvira et dans la ville de Bukavu.

No comments

Laisser un commentaire